NOTRE DÉMARCHE

LE PLAN CLIMAT ELOGIE-SIEMP

Elogie-Siemp est fortement engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique et le développement durable avec un plan de réhabilitation du patrimoine très ambitieux qui prévoit que 40% du parc sera réhabilité d’ici 2030, et une politique de constructions neuves très performante.

Consciente des enjeux environnementaux et de sa propre responsabilité en tant que propriétaire d’1,750 millions de m², maître d’ouvrage et bailleur social, Elogie-Siemp a décidé d’aller plus loin et d’élaborer son propre Plan Climat 2020-2030-2050.

Cette stratégie d’entreprise 1,5°C s’inscrit dans le cadre de l’objectif de neutralité carbone et d’atteinte des 100% d’énergies renouvelables en 2050,

Pour élaborer notre plan climat...

La formalisation de nos ambitions

Afin de faciliter la lecture de ce plan et la mobilisation de tous, le plan d’actions relatif à chacun des Objectifs de Développement Durable a été regroupé autour de 7 ambitions majeures pour les 10 années à venir :

  1. Maîtriser nos consommations d’énergie
  2. Réduire nos émissions de gaz à effet de serre
  3.  Protéger notre environnement
  4. Accompagner les mutations de la ville
  5. Construire une ville résiliente
  6. Expérimenter des solutions innovantes pour atteindre nos objectifs
  7. Développer des synergies avec nos partenaires, avec les locataires et avec nos collaborateurs

Ces ambitions ne se limitent pas à définir des objectifs pour 2030, mais ont bien pour objet de concourir à trouver des solutions pour atteindre, en 2050, la neutralité carbone indispensable au ralentissement du changement climatique, ceci en veillant toujours à intégrer l’ensemble des locataires dans la démarche.

 

2030 représente le premier palier qui permettra à Elogie-Siemp de se préparer à atteindre les objectifs pour 2050.

Elogie-Siemp a conscience que toutes les solutions pour atteindre la neutralité carbone en 2050 n’existent pas encore et que des freins techniques, juridiques, financiers ou culturels devront être surmontés au cours de la période. Il est donc indispensable de généraliser une méthode basée sur l’évaluation, le partage et les retours d’expériences, qui peut se décliner sur chacune des actions

  • Expérimenter des solutions à petite échelle
  • Evaluer leur impact, formaliser et partager le retour d’expérience
  • Développer les solutions, peut-être à l’identique de l’expérimentation mais plus probablement en les adaptant, tirant ainsi parti des enseignements de l’expérimentation.

UN PLAN CLIMAT REVU CHAQUE ANNÉE

Cette méthode n’exclut pas que des erreurs puissent être commises. Elogie-Siemp aura le devoir de les identifier rapidement pour mettre en place des actions correctives.
La construction des indicateurs de suivi du Plan d’Action devra également être reconsidérée à intervalles réguliers. En effet, si certains objectifs très techniques sont aisés à mesurer, d’autres sont plus difficiles à suivre, et il est possible que le choix du mode de mesure comporte des biais impossibles à identifier aujourd’hui. Enfin, d’autres objectifs nécessitent que soit élaboré au préalable un référentiel qui bénéficie d’un consensus scientifique tenant compte de la disponibilité des données (par exemple comment mesurer la biodiversité en ville ? quels polluant mesurer, avec quels seuils et quelle additivité ?).
Ce sont les raisons pour lesquelles le Plan Climat devra être revu chaque année. Ce sera l’occasion d’évaluer l’avancement sur chacun des objectifs, d’adapter ces objectifs si cela s’avère nécessaire et d’améliorer les indicateurs de suivi. C’est la garantie d’un Plan Climat vivant que les partenaires d’aujourd’hui et de demain pourront s’approprier et devront mettre en oeuvre au quotidien.