Retour en image sur notre Semaine du Climat Elogie-Siemp & Soreqa !

22 avril 2022

Pendant 5 jours, plus de 500 de nos collaborateurs se sont mobilisés autour de 25 événements emblématiques de notre démarche #PlanClimatES🌏.

  • 5 conférences quotidiennes « 60' pour le climat » consacrées au enjeux du climat et aux solutions existantes🎙
  • 12 visites de sites de notre patrimoine ou de nos partenaires 🏗🏬
  • 7 ateliers thématiques pour agir au quotidien 🙋🙋
  • 1 séance de ciné-débat du film "Demain" .

Une première édition riche d'échanges, de prises de conscience et de motivation pour agir aujourd'hui pour demain.

Engagée depuis plusieurs années dans la décarbonation, Elogie-Siemp a participé à la première édition du SIBCA et a ainsi pu témoigner de son expérience lors de la table ronde « Rénovation bas carbone : retours d’expérience résidentiel et tertiaire ».

L’occasion de revenir sur :

  • Notre plan climat lancé en 2019 avec l’engagement de rénover 40 % de notre patrimoine en 10 ans
  • La publication en 2021 de notre premier bilan carbone
  • Le réemploi et le recyclage de matériaux existants : portes palières, bardage, laine de verre
  • L’utilisation de matériaux bio-sourcés : construction bois, pierres de Saint-Maximin, laines de bois
  • L’obtention de labels de référence : 4 opérations BBCA Rénovation, deux opérations en construction neuve E+C- (E3C2)

Et demain ?

  • Plus de 20 opérations en études avec des objectifs de certification BBCA ou E+C- parmi nos projets de développement en construction neuve et réhabilitation
  • Appliquer sur l’ensemble de nos projets les enseignements des opérations pilotes
  • Poursuivre notre démarche carbone pour réduire notre empreinte environnementale au-delà de la seule réduction des consommations d’énergie.

Elogie-Siemp s’est distinguée en intégrant le top 10 des maîtres d’ouvrage bas carbone de l’année 2022 désignés par l’association BBCA.

Pendant 5 jours, plus de 500 de nos collaborateurs se sont mobilisés autour de 25 événements emblématiques de notre démarche #PlanClimatES🌏.

  • 5 conférences quotidiennes « 60′ pour le climat » consacrées au enjeux du climat et aux solutions existantes🎙
  • 12 visites de sites de notre patrimoine ou de nos partenaires 🏗🏬
  • 7 ateliers thématiques pour agir au quotidien 🙋🙋
  • 1 séance de ciné-débat du film « Demain » .

Une première édition riche d’échanges, de prises de conscience et de motivation pour agir aujourd’hui pour demain.

Adopté en décembre 2019, notre Plan Climat a pour ambition de préparer et d’adapter notre patrimoine aux enjeux du réchauffement climatique, ainsi que de nous inscrire durablement dans une « stratégie 1,5° ». Alors que le rapport du premier groupe de travail du GIEC publié cet été a confirmé que l’augmentation du CO2 s’est accélérée depuis 2016 et est essentiellement liée à l’activité humaine, focus sur quelques-unes de nos actions 2021 et sur les actions 2022 à travers nos sept ambitions.

Ambition 1 : Maîtriser nos consommations d’énergie

Bilan 2021 La réhabilitation performante du patrimoine poursuit sa montée en puissance : après 435 logements livrés en 2020, on en compte 681 en 2021. Actions 20221 031 logements livrés et 947 mis en chantier, mise à jour des DPE de tout le patrimoine pour disposer d’étiquettes de performance climatique conformes aux nouvelles modalités de calcul, création en partenariat avec Enercitif d’une centrale photovoltaïque sur une toiture rue de Panoyaux dans le 20e.

Ambition 2 : Réduire nos émissions de gaz à effet de serre

Bilan 2021 Les résultats du premier Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) confirment la bonne adéquation des objectifs du Plan Climat dans le cadre du plan de transition. Les effets du programme de réhabilitation commencent également à se sentir : plus de 468 tonnes de CO2 évitées cette année grâce aux gains des opérations livrées. Actions 2022Nouvelle opération pilote de réemploi en phase « études » boulevard Sérurier avec réutilisation sur place dans les aménagements extérieurs, poursuite de la politique d’intégration de matériaux bas carbone.

Ambition 3 : Protéger notre environnement

Bilan 2021 Nous avons remplacé des compteurs individuels d’eau potable pour faire bénéficier nos locataires d’une meilleure maîtrise de leur consommation d’eau. Nous avons renouvelé notre marché d’entretien des espaces verts en pleine terre et des toitures végétalisées (Paris et agence Essonne-Val de Marne), avec des exigences environnementales renforcées et une gestion différenciée des espaces. Après la signature en 2020 du Contrat Eau et Climat 2020-2024 avec l’Agence de l’Eau Seine Normandie, nous avons poursuivi notre politique de végétalisation, avec la création d’environ 6 000 m² de végétalisation en toiture ou en pleine terre. Actions 2022Renouvellement du marché d’entretien des espaces verts pour le domaine de Beauregard à La Celle Saint-Cloud, réflexion sur l’acoustique dans les logements et sur la qualité de l’air intérieur avec sensibilisation des locataires aux bonnes pratiques, entrée en vigueur des dispositions de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) pour garantir le suivi des déchets, travailler à leur diminution, recyclage et réemploi.

Ambitions 4 & 5 : Accompagner les mutations de la ville et construire une ville résiliente

Bilan 2021 Elogie-Siemp a engagé un plan d’amélioration des locaux vélos pour 21 résidences avec un budget total de plus de 170k€ et signé une convention avec le réseau Répar (réseau d’associations parisiennes pour la pratique du vélo) afin d’organiser des ateliers d’autoréparation des vélos avec les locataires. Nous avons lancé une opération pilote de débitumisation sur la résidence Carrière Mainguet, avec l’appui du Pavillon de l’Arsenal dans le cadre de son projet FAIRE. Solution reproduite à l’automne sur la résidence Chevaleret/Oudiné. Actions 2022Poursuite de la mise en œuvre de notre Plan Vélo accompagné des animations Répar, travail avec les représentants des locataires pour les plans « Mobilités douces » et « Ombres et Volets » afin de développer des îlots de fraicheur.

Ambition 6 : Expérimenter des solutions innovantes pour atteindre nos objectifs

Bilan 2021 L’appel à projets REMOCOM pour une meilleure communication dans les réhabilitations en milieu occupé, a désigné trois lauréats : Wizzcad, monlogement.ai et 1001 Rues. Ils ont œuvré au paramétrage et au déploiement de leurs solutions autour de trois chantiers de réhabilitation. Elogie-Siemp a souscrit un « prêt à impact environnemental » reposant sur un indicateur de certification de la qualité environnementale des opérations de construction et de réhabilitation. Actions 2022Déploiement d’une concession « Exploitation de stationnements vacants » avec des solutions de recharge pour véhicules électriques et la création de stationnement pour les vélos, lancement de nouvel appel à projets innovants sur des thématiques liées à la construction et à la réhabilitation.

Ambition 7.1 : Développer des synergies avec les locataires et avec nos collaborateurs

Bilan 2021 Pour les locataires : le budget participatif, axé sur les thématiques du Plan Climat, a dégagé 12 projets proposés et choisis par les locataires. Pour les collaborateurs : grâce à la subvention interne « Plus Pour le Climat » prise en charge par les chargés d’opérations d’une partie du surcoût lié à des innovations pour le climat, animation avec l’Agence Parisienne du Climat d’un webinaire de sensibilisation au Plan Climat des gardiens et employés d’immeubles. Appel à projets internes « Plan climat au bureau et dans les loges » : 5 projets sélectionnés. Actions 2022Réflexion sur un plan de sobriété des locataires avec l’objectif de réduire les consommations par une évolution des usages dans les logements, organisation d’un atelier « Fresque du Climat » pour les membres du CODIR, lancement d’une « Semaine du Climat » pour les collaborateurs avec des ateliers et des conférences.

Ambition 7.3 : Développer des synergies avec nos partenaires

Bilan 2021 Elogie-Siemp a concrétisé son partenariat avec Enercitif dans le cadre des « Quartiers Populaires à Energie Positive » avec la première centrale photovoltaïque sur une toiture rue de la Nativité dans le 12e. Nous avons poursuivi nos partenariats pour l’agriculture urbaine avec les Parisculteurs et Le terrier pour notre résidence de Mathis, ainsi que Biofield – Les pleurotes de Paris. Actions 2022Mise en place de la champignonnière Pavillon/Pelleport dans un parking de notre patrimoine, poursuite de nos travaux avec l’APUR pour définir des zones de végétalisation en pleine terre concourant à la lutte contre les îlots de chaleur, nouvel appel à projets innovants pour identifier de nouveaux partenaires et de nouvelles solutions pour notre transition environnementale.

Pour accéder à nos 26 indicateurs c’est ici.

Une grande fierté pour Elogie-Siemp : ce document « repère », réalisé avec le soutien du bureau d’études Sykar Environnement, est le fruit du travail de collecte et de consolidation de nos collaborateurs. Notre objectif d’évaluer, pour l’année 2020, l’impact carbone de l’ensemble de nos activités est donc atteint. Retours sur nos principaux résultats.

Nous avons étudié notre impact le plus largement possible, en intégrant notamment le scope 3 (les émissions de GES liées à nos achats), même si ce n’est pas réglementaire, car nous voulions connaitre notre réelle empreinte carbone.

Notre bilan 2020, c’est 92 000t de CO2éq, dont :

  • 49kt pour l’énergie : le chauffage des logements et le fonctionnement des équipements communs et de nos bureaux,
  • 43kt liées à nos achats de matériel, principalement pour les matériaux de construction de nos chantiers de réhabilitation, de construction ou de maintenance et d’entretien du patrimoine, mais aussi pour nos activités numériques et administratives.

Le BEGES valide notre engagement de réduction de notre empreinte GES prévu dans notre Plan Climat. Cette première phase sera complétée par des analyses plus détaillées concernant l’empreinte GES de nos activités numériques, celle de nos chantiers, celle de nos fournisseurs, et sur nos moyens de développer les puits de carbones végétaux ainsi que notre recours aux énergies renouvelables.

Pour en savoir plus : https://bit.ly/32Q3Gix

Entretien avec Patrick Coulon, consultant de Sykar Environnement :

À quoi sert un bilan d’émissions de gaz à effet de serre (BEGES) ? Le BEGES est l’outil indispensable au pilotage d’une démarche visant à réduire l’impact carbone de son activité. Véritable boussole qui guide l’opérationnel, il permet de cibler les principales causes d’impact carbone de la structure et ainsi de définir une stratégie appropriée pour réduire efficacement les émissions et atteindre les objectifs fixés.

Qu’est ce qui compte dans notre empreinte carbone ? L’empreinte carbone d’Elogie-Siemp reflète son patrimoine et son activité. L’ampleur de son patrimoine immobilier implique des consommations énergétiques conséquentes et donc de très fortes émissions de CO2 associées. Ensuite, le cœur du métier d’Elogie-Siemp est l’entretien et le développement de son patrimoine. Cette activité implique une importante mise en œuvre de matériaux, des déplacements nombreux et réguliers de prestataires et de multiples consommations énergétiques connexes. L’ampleur de cette activité implique des émissions de CO2 ici aussi très significatives.

Par rapport à d’autres entreprises, qu’est-ce qui vous a surpris chez Elogie-Siemp ? J’ai été étonné par la diversité des directions en charge de l’entretien, de la rénovation et du développement du patrimoine. J’avoue avoir eu un peu du mal à m’y retrouver ! Un des enjeux importants pour moi dans la réalisation d’un BEGES est de ne pas commettre de double-compte ni d’oubli. Il est donc important que je puisse bien comprendre le fonctionnement de la structure.

À part des BEGES, quelle est l’activité de Sykar Environnement ? J’interviens aussi dans l’accompagnement des Plans Climat, la concertation qu’elle implique, l’appui à la définition d’une stratégie carbone et l’accompagnement à la mise en œuvre opérationnelle.

Est-ce qu’Elogie-Siemp peut atteindre la neutralité carbone ? La neutralité carbone consiste à consommer autant de CO2 que ce qu’on émet. Pour consommer et stocker du CO2, seul le procédé de photosynthèse des végétaux est concrètement efficient. Elogie-Siemp dispose de conséquentes surfaces d’espaces vert, mais celles-ci sont toutefois insuffisantes pour atteindre les ordres de grandeur des émissions. Comme toute structure basée en milieu urbain, si Elogie-Siemp souhaite atteindre la neutralité carbone, faire appel à de la compensation carbone sera indispensable.

Crédit photographique : Cyril Bruneau

Savez-vous qu’au rythme actuel des constructions neuves en France, il faudrait 1 000 ans pour remplacer toutes nos passoires thermiques ? Dans une vidéo « Nos logements sont des passoires à chaleur : quelles solutions ? #PlanB » publiée par le quotidien Le Monde, visionnable en cliquant ici : on apprend ainsi pourquoi les bâtiments sont une des priorités de la lutte contre le changement climatique, et comment la réhabilitation peut être une solution.

Un programme ambitieux de réhabilitation pour Elogie-Siemp
Dès 2019, Elogie-Siemp a décidé de réhabiliter 10 000 logements avant 2030 lors de l’adoption de son Plan Stratégique de Patrimoine. Celui-ci prévoit notamment la réhabilitation de 40 % du parc dans un délai de 10 ans, mais pas seulement ! Il nous engage également dans une politique ambitieuse d’entretien et de maintenance de l’ensemble du parc, en continu sur la période, afin de limiter les besoins futurs de réhabilitation, et ainsi de limiter les besoins d’énergie grise et de matériaux sur les chantiers à venir.
C’est avec ce programme ambitieux de réhabilitation de notre patrimoine existant que nous parviendrons à atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés lors de l’adoption de notre Plan Climat : baisser nos consommations d’énergie de 35 % dès 2030 (par rapport à 2018) et de 50 % en 2050.
Les premiers résultats sont là, avec 435 logements réhabilités en 2020 dans le 13ème arrondissement dans notre résidence Chevaleret Mykérinos, 79 logements dans le 11ème rue des Nanettes et des Bluets. En plus des bienfaits pour le climat, ces opérations permettent également de baisser le coût du chauffage pour nos locataires, c’est donc gagnant-gagnant !

La réhabilitation crée aussi de nouveaux logements sociaux !
Nous avons également pris des engagements forts sur la performance énergétique de nos nouveaux immeubles labellisés « basse consommation ». Une partie est créée lors de construction neuve, mais de plus en plus souvent nous en créons aussi en restructurant lourdement des bâtiments anciens, qu’ils aient eu une première vie en tant que logements, en tant que bureaux ou même en tant qu’équipements publics comme c’est le cas pour nos adresses du 8ème arrondissement rue de Saint-Pétersbourg et de Monceau.

Crédits photographiques : Elogie-Siemp.

Elogie-Siemp a engagé cette année son premier Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) avec le bureau d’études Sykar Environnement. Notre objectif : évaluer, pour l’année 2020, l’impact carbone de l’ensemble de nos activités.

Nous allons plus loin que nos obligations réglementaires et étudions notre scope 3, pour connaitre les émissions carbone liées au chauffage des logements et bureaux, mais aussi à la production des matériaux que nous utilisons, que ce soit sur les chantiers ou dans nos bureaux. C’est la première fois que nous pratiquons cet exercice, après la première ébauche faite avec Alterea lors de la construction de notre Plan Climat en 2019.

Au-delà d’une simple comptabilité du carbone, nous avons également prévu des études détaillées pour améliorer notre connaissance des impacts de notre activité numérique, de nos espaces végétalisés, de nos installations de production d’énergie renouvelable ou bien de nos chantiers.

Les résultats sont attendus pour la fin de l’année et seront riches en ressources pour la suite de notre démarche Plan Climat ; le volet « plan de transition » évaluera les actions de notre Plan Climat et leur efficacité pour atteindre notre objectif pour 2030 (baisse de 40 % de notre empreinte carbone), mais aussi d’orienter nos réflexions sur leur amplification ou la mise en place d’actions complémentaires pour atteindre la neutralité Carbone d’ici à 2050.

Dans trois ans, nous renouvellerons la démarche et pourront avoir une première évaluation objective de notre trajectoire de transition.

Rendez-vous ici dans deux mois pour un aperçu des conclusions du BEGES !
Crédits photographiques : ©Mehrak.